Filtrer

Semaine 24.23 (no. 468) | Noémie Goudal, POST ATLANTICA | Pile-Pont Expo, Saint-Gervais-les-Bains

L’exposition de Noémie Goudal POST ATLANTICA présente des œuvres vidéographiques et photographiques récentes de l’artiste en prise avec l’architecture singulière de Pile Pont. Dans l’exposition, les projections vidéo monumentales de Below the Deep South et Inhale, Exhale évoquent les lentes transformations que connait la surface terrestre depuis des millénaires et rejoue notamment celles mises au jour lors de récentes découvertes scientifiques. L’artiste y met en scène des machineries spectaculaires donnant à voir une végétation luxuriante en proie à sa mutation, voire à sa disparition. Ainsi, au cœur d’espaces indéterminés, des images apparaissent et disparaissent dans un mouvement perpétuel mimant l’incroyable résilience des écosystèmes.

Semaine n°468, revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Text. : Pauline Boucharlat, Éva Prouteau
Parution vendredi 09.06.2023
Édition papier, 16 pages, 6 €

COMMANDER
Les paiements sont également possibles par virement bancaire ou par chèque en adressant votre commande par email 

Semaine 23.23 (no. 467) | Frédérique Lucien, Jardin d’hiver | Galerie Jean Fournier, Paris

Depuis les années 1990, le travail de Frédérique Lucien se construit à partir d’un vocabulaire de formes et de motifs liés au végétal, au minéral, à l’organique et au corps humain. Frédérique mène de front simultanément plusieurs ensembles thématiques : le corps humain avec le dessin, la sculpture et la céramique, et le végétal principalement avec le dessin et les papiers découpés. L’exposition Jardin d’hiver témoigne des recherches récentes à la fois ouvertes vers une réflexion sur l’étrangeté et l’altérité mais également tournées vers l’intime par la nature des sujets traités, le corps et l’environnement tout proche. Par sa diversité, l’exposition révèle la cohérence et la complémentarité des séries, chacune d’elles se nourrissant de l’autre.

Semaine n°467, revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Text. : Camille Viéville
Parution vendredi 12.05.2023
Édition papier, 16 pages, 6 €

COMMANDER
Les paiements sont également possibles par virement bancaire ou par chèque en adressant votre commande par email 

Semaine 13.23 (no. 466) | Maxime Duveau, Palimpsestes | La chapelle-espace d’art contemporain | Thonon-les-Bains

Inscrite dans le cadre de la programmation 2022-2023 dont le thème générique est  « Vous préférez en couleurs ou en noir et blanc ? », l’exposition que consacre la chapelle de
la Visitation à Maxime Duveau vise à donner à voir le travail d’un jeune artiste apparu sur la scène artistique depuis quelques années. À l’appui d’un réservoir d’images qu’il s’est fabriqué au fil du temps, l’artiste ne cesse de les remettre en jeu dans toute une production d’œuvres qui multiplie les modes opératoires de fabrication. Expérimentale, sa démarche, qui l’a entraîné du noir et blanc à la couleur, est fondamentalement adossée à la question de la nature et du statut de l’image. Entre épiphanie et mémoire.

Semaine n°466, revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Text. : Philippe Piguet
Parution vendredi 31.03.2023
Édition papier, 16 pages, 6 €

COMMANDER
Les paiements sont également possibles par virement bancaire ou par chèque en adressant votre commande par email 

Semaine 12.23 (no. 465) | Faire passer le jour | Musée de la dentelle de Chantilly

Une exposition au musée de la dentelle de Chantilly
en collaboration avec le Frac Picardie

Avec des œuvres de Cathryn Boch, Florence Cosnefroy, Christine Crozat, Dominique De Beir, Sylvie de Meurville, Cécile Harari, Dominique Kermène, Véra Molnár, Gabriel Orozco, Raphaëlle Peria, Claire Poisson, François Rouan, Évelyne Simonin, Claude Viallat, Gabrielle Wambaugh

L’art de croiser histoire et modernité… telle est l’ambition du musée de la dentelle de Chantilly. Fondé sur une collection de dentelles noires et d’objets liés à la technique de cet artisanat pratiqué à Chantilly durant les XVIII et XIXe siècles, le musée assure un rôle de conservation, mais aussi de préservation du geste et de sensibilisation à la technique de la dentelle aux fuseaux, en collaboration avec des dentellières professionnelles et des amateurs. Au-delà de l’histoire, le musée est résolument tourné vers l’avenir, tissant, au fil de sa programmation, des liens entre patrimoine et création contemporaine. L’exposition Faire passer le jour interroge la notion de dentelle dans l’art d’aujourd’hui et illustre la permanence du travail sur le réseau, la transparence et la répétition du geste dans la diversité des pratiques contemporaines.
Sarah Gillois, directrice du musée

Semaine n°465, revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Text. : Pascal Neveux
Parution vendredi 24.03.2023
Édition papier, 32 pages, 8 €

COMMANDER
Les paiements sont également possibles par virement bancaire ou par chèque en adressant votre commande par email

Semaine 06.23 (no. 464) | Awena Cozannet, Force motrice | Maison forte de Hautetour | Saint-Gervais-les-Bains

L’artiste Awena Cozannet est venue en résidence de recherche et de création à la Maison forte de Saint-Gervais, entre octobre 2022 et janvier 2023. Son projet fait référence à l’énergie, physique et mentale, déployée à être, à vivre, à traverser la vie malgré les épreuves. Il a pris la forme de sculptures (trans)portables, qui ont ensuite été photographiées portées dans le paysage. Elles permettent de transporter des objets fictifs ou réels, imaginés par l’artiste ou le public, et de se questionner sur ce que chacun d’entre nous, seul ou ensemble, portons chaque jour.
En s’inspirant de la figure locale et traditionnelle du colporteur, Awena Cozannet relie ainsi l’histoire de Saint-Gervais à l’actualité, des mythes ancestraux aux récits personnels. À l’aune des migrations et des mouvements issus des conflits et des dérèglements climatiques, l’exposition « Force motrice » interroge les notions de déplacements, de perspectives et de projets communs.
Emma Legrand, commissaire de l’exposition

Semaine n°464, revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Text. : Pauline Boucharlat
Parution vendredi 09.02.2023
Édition papier, 16 pages, 6 €

COMMANDER
Les paiements sont également possibles par virement bancaire ou par chèque en adressant votre commande par email

Semaine 03.23 (no. 463) | Claire Chesnier, Les jours | La chapelle-espace d’art contemporain | Thonon-les-Bains

Inscrite dans le cadre de la programmation 2022-2023 dont le thème générique est « Vous préférez en couleurs ou en noir et blanc ? », l’exposition que consacre la chapelle de la Visitation à Claire Chesnier vise à mettre en exergue l’originalité et la force de radiation de son travail de peinture à l’encre. Le protocole que l’artiste a mis en place depuis une quinzaine d’années lui permet de créer des images inédites qui ne s’appuient sur aucun référent figuré et dont la collusion de la lumière et du médium employé est la composante vectorielle. Elle instruit par-là même la peinture à l’ordre de jeux de flux colorés  déterminant toutes sortes d’espèces d’espaces proprement innommables.

Semaine n°463, revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Text. : Philippe Piguet
Parution vendredi 20.01.2023
Édition papier, 16 pages, 6 €

COMMANDER
Les paiements sont également possibles par virement bancaire ou par chèque en adressant votre commande par email

Semaine 48.22 (no. 462) | Caroline Rennequin, Métamorphoses, 1997-2022 | Galerie Jean Fournier, Paris

Inédite, l’exposition Métamorphoses rend compte, depuis les années 1990 à aujourd’hui, des multiples sources d’inspiration de Caroline Rennequin, de la botanique à la bande dessinée, des formes d’art extra-européennes à l’art brut. Si cette exposition atteste avant tout de son goût immodéré pour la couleur, en perpétuelle mutation, les différentes séries témoignent également de la métamorphose des matériaux récupérés, découpés, transcendés. Des premières compositions abstraites sur papier journal jusqu’aux séries « Fleurs » et « Racines », les sujets et les motifs se régénèrent sans jamais s’épuiser, questionnant ainsi les frontières entre figuration et abstraction.
Emilie Ovaere-Corthay

Semaine n°462, revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Text. : Caroline Rennequin, entretien avec Sophie Toulouse et Barbara Soyer
Parution vendredi 02.12.2022
Édition papier, 16 pages, 4 €

COMMANdER
Les paiements sont également possibles par virement bancaire ou par chèque en adressant votre commande par email

Semaine 42.22 (no. 461) | Un pavillon méditerranéen des voix résistantes | Fondation Camargo, Cassis

Construire un pavillon pour l’Europe, quelle drôle d’idée ! Les pavillons nationaux, trace d’un temps des nations triomphantes, stigmates de temps où l’exposition était une manière d’exhiber des victoires sans gloire, la conquête de terres que l’on voyait comme vierges, puis la conquête de technologies censées triompher de l’ordre naturel. Comment imaginer aujourd’hui arborer de tels pavillons alors que nous savons ce que nos triomphes européens charrient de hontes et de morts ?

Semaine n°461, revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Parution vendredi 21.10.2022
Édition papier, 32 pages, 6 €

COMMANdER
Les paiements sont également possibles par virement bancaire ou par chèque en adressant votre commande par email.

Semaine 41.22 (no. 460) | Ernest Pignon-Ernest, La figure révélée | La chapelle-espace d’art contemporain | Thonon-les-Bains

Inscrite dans le cadre de la programmation 2021-2022 dont le thème générique est Singularités, l’exposition que consacre la chapelle de la Visitation à Ernest Pignon-Ernest vise notamment à mettre en lumière tant l’originalité de sa démarche que celle de sa pratique plastique. Depuis plus de cinquante ans, le protocole que l’artiste a mis en place convoque trois modes opératoires précis : la réalisation d’un dessin, sa transposition par le biais de la sérigraphie en un certain nombre d’exemplaires et le collage de ceux-ci en des lieux déterminés, choisis pour des raisons mémorielles et/ou historiques. Ce faisant, Ernest Pignon-Ernest s’est imposé comme la figure pionnière d’un art de la rue dont la diffusion en appelle par la suite notamment à l’estampe ou la photographie.

Semaine n°460, revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Text. : Philippe Piguet
Parution vendredi 14.10.2022
Édition papier, 16 pages, 4 €

COMMANdER
Les paiements sont également possibles par virement bancaire ou par chèque en adressant votre commande par emaill.

Semaine 30.22 (no. 459) | Thomas Benard, Là où sifflent les roches | Maison forte de Hautetour | Saint-Gervais-les-Bains

« Là où sifflent les roches » conte l’histoire d’un massif montagneux vivant qui s’éboule. Un groupe de personnes y apprend à courir plus vite que les pierres, dévalant les pentes, espérant ainsi, dans ce geste absurde aux multiples lectures, survivre à cet effondrement. Inspiré par un conte alpin narrant cet apprentissage des hommes face aux bouleversements terrestres, Thomas Benard est venu en résidence de recherche et de création à la Maison forte de Hautetour à Saint-Gervais entre avril et juillet 2022. Au cours de cette résidence, il a préparé la réalisation d’un film dont le sujet, portant sur les chutes de roches dans le massif alpin, fait écho aux préoccupations actuelles engendrées par le changement climatique et au phénomène ravageur qu’est la fonte du permafrost. Caméra au poing, il a arpenté les glaciers, les combes, les sentiers rocailleux et capté les mouvements des montagnes alpines.

Emma Legrand, commissaire de l’exposition

Semaine n°459, revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Text. : Marion Zilio
Parution vendredi 29.07.2022
Édition papier, 16 pages, 4 €

COMMANdER
Les paiements sont également possibles par virement bancaire ou par chèque en adressant votre commande par email.

Semaine 25.22 (no. 458) | L’Écoute essaimée, Félix Blume, Dominique Petitgand | Musée Réattu | Arles

Il fallait en France un lieu à la mesure de l’art sonore et de ses pratiques émergentes : Phonurgia Nova et le musée Réattu l’ont inventé et sont partenaires dans cette aventure passionnante. Pour les Arlésiens, l’implantation de l’art sonore dans leur ville n’est pas sans rappeler celle de la photographie qui y prit place il y a cinquante ans pour ne plus la quitter. Félix Blume et Dominique Petitgand, à l’honneur cette année dans la programmation du département des arts sonores, sont d’anciens lauréats du prix Phonurgia Nova : cette heureuse « coïncidence » met en exergue l’importance du travail de défrichage accompli depuis 1986 par l’association que pilote Marc Jacquin et dont profite pleinement aujourd’hui le musée Réattu. Plus encore, ce dernier accueille les formations d’autrices et d’auteurs que l’association organise tout au long de l’année : ainsi pas à pas s’incarne l’idée d’une école arlésienne du son.

Christian Leblé, Président de Phonurgia Nova

Semaine n°458, revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Text. : Anne Zeitz, Marc Jacquin
Parution vendredi 24.06.2022
Édition papier, 32 pages, 6 €

COMMANdER
Les paiements sont également possibles par virement bancaire ou par chèque en adressant votre commande par email.

Semaine 24.22 (no. 457) | Philippe Cognée, La figure incarnée | La chapelle-espace d’art contemporain | Thonon-les-Bains

Inscrite dans le cadre de la programmation 2021-2022 dont le thème générique est Singularités, l’exposition que consacre La Chapelle de la Visitation à Philippe Cognée vise notamment à mettre en lumière l’originalité de son travail de peinture à l’encaustique. Le protocole que l’artiste a mis en place depuis une trentaine d’années lui permet de fondre ses figures peintes dans le vif de la matière picturale. Par là même, il leur confère une présence incarnée et les charge d’une dimension vitale troublante. Une œuvre unique et singulière qui acte la richesse prospective d’un mode d’expression aux ressources infinies.

Semaine n°457, revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Text. : Philippe Piguet
Parution vendredi 17.06.2022
Édition papier, 16 pages, 4 €

COMMANdER
Les paiements sont également possibles par virement bancaire ou par chèque en adressant votre commande par email.