Filtrer

Semaine 47.23 (no. 473) | Hélène Valentin, Love’s First Fever | Galerie Jean Fournier, Paris

Love’s first fever est la seconde exposition consacrée à l’artiste Hélène Valentin (1927–2012) à la Galerie Jean Fournier. Artiste cosmopolite peu connue du grand public, Hélène Valentin est une figure singulière de l’art contemporain et de l’abstraction. Ayant vécu entre le Maroc, New York et Paris, elle développe une peinture basée sur la couleur, constituée de faisceaux de lumière ou par des mirages peints à partir de souvenirs, en utilisant des titres impressionnistes et poétiques. L’exposition met en exergue la période des années 1970, la plus emblématique de l’œuvre de l’artiste alors basée à New York, tandis que son travail est imprégné de son expérience marocaine. Il en résulte une peinture très diluée, parfois évanescente, structurée par des plis colorés. L’exposition est visuellement conçue comme un « coucher de soleil » monumental, avec des toiles et des pastels aux teintes rougeâtres et orangées datant de 1971–1977, célébrant ainsi pour la galerie créée en 1957, toute une trajectoire d’abstraction et de couleur.

Semaine n°473, revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Text. : Émilie Ovaere-Corthay, Romain Mathieu
Parution vendredi 24.11.2023
Édition papier, 17 x 24 cm, 32 pages, 8 €
Issn 1766-6465

COMMANDER
Les paiements sont également possibles par virement bancaire ou par chèque en adressant votre commande par email

Semaine 41.23 (no. 472) | Emmanuel Régent, L’écho des profondeurs | La chapelle-espace d’art contemporain | Thonon-les-Bains

Inscrite dans le cadre de la programmation 2023-2024 dont le thème générique est «L’éclectisme & l’hybride », l’exposition que consacre La chapelle à Emmanuel Régent est l’occasion de découvrir l’un des aspects de son travail. De fait, si celui-ci s’est plus particulièrement fait connaître par son œuvre graphique au dessin hachuré en noir et blanc, il n’en multiplie pas moins les modes d’expression, notamment la peinture. La singularité des modes opératoires qu’il met en jeu à l’exercice de celle-ci distingue sa démarche en l’inscrivant avec force et pertinence à l’aune de sa culture maritime, et pour tout dire méditerranéenne. La mer y est en quelque sorte le fil conducteur, non pas narratif mais inductif.

Semaine n°472, revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Text. : Philippe Piguet
Parution vendredi 13.10.2023
Édition papier, 16 pages, 6 €

COMMANDER
Les paiements sont également possibles par virement bancaire ou par chèque en adressant votre commande par email

Semaine – la collection intégrale des numéros parus de 2004 à ce jour

472 numéros parus depuis 2004 
Conditionnés dans 3 caisses sur mesure
Format 19,5 x 22 x 24,6 cm chaque caisse
Prix public ajusté à chaque nouvelle parution au prorata d’1 euro le numéro
soit 472 euros pour 472 numéros* en 3 caisses.
* sauf numéros épuisés (cf disponibilités sur notre site web)
Retrouvez les numéros parus sur ce lien.

commander
Les paiements sont également possibles par virement bancaire ou par chèque en adressant votre commande par email.

Semaine 31.23 (no. 471) | Charlotte Gautier van Tour, Bloom | Maison forte de Hautetour, Saint-Gervais-les-Bains

En résidence de recherche et de création à la Maison forte de Hautetour au printemps 2023, Charlotte Gautier van Tour s’est interrogée sur l’histoire aquatique du massif des Alpes, de son origine sous les eaux à son actuelle fonte, pour en déduire un futur hypothétique. S’intéressant au phénomène des microalgues qui prolifèrent en haute altitude et colorent la neige en rouge, Charlotte Gautier van Tour a ainsi poursuivi à Saint-Gervais, avec son projet Bloom, ses recherches et ses questionnements autour des écosystèmes, des phénomènes et des mémoires liés à l’eau afin d’interroger l’avenir des Alpes. L’exposition Bloom présentée à la Maison forte de Hautetour jusqu’au 17 septembre 2023 restitue ses recherches et pose un nouveau regard sur la vie aquatique en haute-montagne.
Emma Legrand, commissaire de l’exposition

Semaine n°471, revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Text. : Elora Weill-Engerer
Parution vendredi 04.08.2023
Édition papier, 16 pages, 6 €

COMMANDER
Les paiements sont également possibles par virement bancaire ou par chèque en adressant votre commande par email

Semaine 30.23 (no. 470) | Dans les pas suspendus | Parcours L’Art chemin faisant à l’Atelier d’Estienne, Pont-Scorff

Avec des œuvres d’Anna Coulet, Martin Creed, Nicolas Daubanes, Manon de Boer, Mario García Torres, Stéphane Guglielmet, Emma Jacolot, Éric Minh Cuong Castaing, Jean Soubirou

La tradition du « café suspendu » donne à ceux qui le peuvent la possibilité de régler un café supplémentaire que l’établissement offrira au prochain client dépourvu. Peut-être certains gestes, certaines productions, certaines œuvres nous font-elles de la même façon le don d’un pas ouvert à l’inconnu : un pas suspendu ? Les pas suspendus seraient alors tous ces pas que l’on arrête, ceux que l’on prête, ceux que l’on relaie ; ils sont les empreintes des autres que l’on porte dans les nôtres, souvent à notre insu. Ce sont les pas qui attendent, invités par des œuvres qui convient leurs spectateurs à entrer dans des paysages, dans des récits, où l’on s’engage comme sur une piste composée de traces à épouser, à accueillir, à prolonger…

Semaine n°470, revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Text. : Juliette Belleret
Parution vendredi 28.07.2023
Édition papier , 32 pages, 10 €

COMMANDeR
Les paiements sont également possibles par virement bancaire ou par chèque en adressant votre commande par email

Semaine 28.23 (no. 469) | Miguel Chevalier, Digital Cosmologies | La chapelle-espace d’art contemporain | Thonon-les-Bains

Inscrite dans le cadre de la programmation 2022-2023 dont le thème générique est « Vous préférez en couleurs ou en noir et blanc ? », l’exposition que consacre La chapelle de la Visitation à Miguel Chevalier est l’occasion d’inviter un artiste qui est l’un des pionniers dans l’art du virtuel et du numérique. De renommée internationale, il développe depuis plus de trente-cinq ans une œuvre qui en explore les capacités plastiques en invitant le regardeur à prendre en compte deux postures distinctes : spectateur et/ou acteur. À l’appui des moyens informatiques, de logiciels, d’algorithmes, d’imprimantes 3D et de machines à commande numérique, l’artiste crée tout un ensemble d’œuvres qui visent à en repenser à la fois la nature et le statut.  

Semaine n°469, revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Text. : Philippe Piguet
Parution vendredi 14.07.2023
Édition papier, 16 pages, 6 €

COMMANDER
Les paiements sont également possibles par virement bancaire ou par chèque en adressant votre commande par email

Semaine 24.23 (no. 468) | Noémie Goudal, POST ATLANTICA | Pile-Pont Expo, Saint-Gervais-les-Bains

L’exposition de Noémie Goudal POST ATLANTICA présente des œuvres vidéographiques et photographiques récentes de l’artiste en prise avec l’architecture singulière de Pile Pont. Dans l’exposition, les projections vidéo monumentales de Below the Deep South et Inhale, Exhale évoquent les lentes transformations que connait la surface terrestre depuis des millénaires et rejoue notamment celles mises au jour lors de récentes découvertes scientifiques. L’artiste y met en scène des machineries spectaculaires donnant à voir une végétation luxuriante en proie à sa mutation, voire à sa disparition. Ainsi, au cœur d’espaces indéterminés, des images apparaissent et disparaissent dans un mouvement perpétuel mimant l’incroyable résilience des écosystèmes.

Semaine n°468, revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Text. : Pauline Boucharlat, Éva Prouteau
Parution vendredi 09.06.2023
Édition papier, 16 pages, 6 €

COMMANDER
Les paiements sont également possibles par virement bancaire ou par chèque en adressant votre commande par email 

Semaine 23.23 (no. 467) | Frédérique Lucien, Jardin d’hiver | Galerie Jean Fournier, Paris

Depuis les années 1990, le travail de Frédérique Lucien se construit à partir d’un vocabulaire de formes et de motifs liés au végétal, au minéral, à l’organique et au corps humain. Frédérique mène de front simultanément plusieurs ensembles thématiques : le corps humain avec le dessin, la sculpture et la céramique, et le végétal principalement avec le dessin et les papiers découpés. L’exposition Jardin d’hiver témoigne des recherches récentes à la fois ouvertes vers une réflexion sur l’étrangeté et l’altérité mais également tournées vers l’intime par la nature des sujets traités, le corps et l’environnement tout proche. Par sa diversité, l’exposition révèle la cohérence et la complémentarité des séries, chacune d’elles se nourrissant de l’autre.

Semaine n°467, revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Text. : Camille Viéville
Parution vendredi 12.05.2023
Édition papier, 16 pages, 6 €

COMMANDER
Les paiements sont également possibles par virement bancaire ou par chèque en adressant votre commande par email 

Semaine 13.23 (no. 466) | Maxime Duveau, Palimpsestes | La chapelle-espace d’art contemporain | Thonon-les-Bains

Inscrite dans le cadre de la programmation 2022-2023 dont le thème générique est  « Vous préférez en couleurs ou en noir et blanc ? », l’exposition que consacre la chapelle de
la Visitation à Maxime Duveau vise à donner à voir le travail d’un jeune artiste apparu sur la scène artistique depuis quelques années. À l’appui d’un réservoir d’images qu’il s’est fabriqué au fil du temps, l’artiste ne cesse de les remettre en jeu dans toute une production d’œuvres qui multiplie les modes opératoires de fabrication. Expérimentale, sa démarche, qui l’a entraîné du noir et blanc à la couleur, est fondamentalement adossée à la question de la nature et du statut de l’image. Entre épiphanie et mémoire.

Semaine n°466, revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Text. : Philippe Piguet
Parution vendredi 31.03.2023
Édition papier, 16 pages, 6 €

COMMANDER
Les paiements sont également possibles par virement bancaire ou par chèque en adressant votre commande par email 

Semaine 12.23 (no. 465) | Faire passer le jour | Musée de la dentelle de Chantilly

Une exposition au musée de la dentelle de Chantilly
en collaboration avec le Frac Picardie

Avec des œuvres de Cathryn Boch, Florence Cosnefroy, Christine Crozat, Dominique De Beir, Sylvie de Meurville, Cécile Harari, Dominique Kermène, Véra Molnár, Gabriel Orozco, Raphaëlle Peria, Claire Poisson, François Rouan, Évelyne Simonin, Claude Viallat, Gabrielle Wambaugh

L’art de croiser histoire et modernité… telle est l’ambition du musée de la dentelle de Chantilly. Fondé sur une collection de dentelles noires et d’objets liés à la technique de cet artisanat pratiqué à Chantilly durant les XVIII et XIXe siècles, le musée assure un rôle de conservation, mais aussi de préservation du geste et de sensibilisation à la technique de la dentelle aux fuseaux, en collaboration avec des dentellières professionnelles et des amateurs. Au-delà de l’histoire, le musée est résolument tourné vers l’avenir, tissant, au fil de sa programmation, des liens entre patrimoine et création contemporaine. L’exposition Faire passer le jour interroge la notion de dentelle dans l’art d’aujourd’hui et illustre la permanence du travail sur le réseau, la transparence et la répétition du geste dans la diversité des pratiques contemporaines.
Sarah Gillois, directrice du musée

Semaine n°465, revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Text. : Pascal Neveux
Parution vendredi 24.03.2023
Édition papier, 32 pages, 8 €

COMMANDER
Les paiements sont également possibles par virement bancaire ou par chèque en adressant votre commande par email