Xavier Noiret-Thomé, Fume c’est du Belge !

Exposition du 7 au 29 novembre
Vernissage samedi 7 novembre à partir de 19h
Galerie quatre, Arles

Xavier Noiret-Thomé présente trois autoportraits mais sans visage, ce qui d’emblée déjoue les principes même de ce genre pictural. Dans ce triptyque, il se cadre au niveau du torse. Dans l’un on voit ses bras manipulant un pinceau et une bombe de peinture devant un pull bleu. Dans un second les mains jointes en yogi sur un t-shirt chiné qui évoque le cosmos. Et enfin avec un verre de vin rouge à la main sur une chemise blanche à lignes. Ces trois peintures résument différents moments de son quotidien par des gestes simples et évocateurs. Au milieu de ce triptyque se trouvera sur un socle une sculpture d’origine congolaise, représentant un homme avec les bras entravés par des liens de cuir, ce qui lui empêche justement tout geste. 
Une chaîne est reliée à ces liens et finit par une cigarette américaine qui se trouve dans la bouche de cette sculpture trouvée au marché aux puces.
Enfin dans la vitrine de la galerie, une version arlésienne de ce qu’il a appelé
« les cyclopes ». C’est un plat à paëlla sur lequel est collé un miroir convexe appelé « sorcière ». 
Sorte de raccourci historique entre Les époux Arnolfini de Van Eyck, Les Tournesols de Van Gogh et La Grande Casserole de Moules de Marcel Broodthaers.

Catégorie: Galerie quatre

Tags: , , ,