SEMAINE 29.20 (no. 439)

Bertrand Stofleth
Recoller la montagne
Saint-Gervais-les-Bains
Maison forte de Hautetour

Recoller la montagne est un titre trompeur. L’énoncé n’est pas opérant. Il n’est pas possible de recoller les morceaux de rochers qui s’effondrent chaque année dans les Alpes ; même avec la meilleure Glue du monde, ni Super Glue, ni UHU, même pas Army Painter Super Glue. Même en recollant le dernier grand bout du sommet, il retombera, car le permafrost qui « colle » l’ensemble des rochers fond constamment sous les effets du réchauffement climatique. Les rochers tombent et tomberont. À l’heure actuelle, aucune politique de grande envergure n’a été mise en place pour stopper ce réchauffement. Recouvrir les glaciers de bâches pour tenter de les sauver semble vain. Ils fondront tôt ou tard, et rien n’indique aujourd’hui un changement de tendance si ce n’est deux mois de confinement mondial, comme ceux vécus en 2020. Cette même année, la Nasa et l’entreprise SpaceX d’Elon Musk nous ont suggéré qu’aller sur une autre planète était à portée de main. Cette tentative de conquérir d’autres planètes semble tout aussi vaine, et ce, malgré toutes les fortunes du monde. Joerg Bader, extrait.

Semaine n°439, revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Auteur : Joerg Bader
Parution vendredi 17.07.2020
Édition papier, 16 pages, 4 €

commander

 

Catégorie: Immédiats, Semaine, Structures associées

Tags: , , ,