Analogues-EDusong-cover

Emma Dusong [collection Maison Bernard, Fonds de dotation. N02]

Descriptif 

: 15 x 21 cm, 76 pages, broché.
Auteurs : Paul-Hervé Parsy, entretien Emma Dusong et Isabelle Bernard.
Parution en janvier 2019.
Isbn : 978-2-35864-114-2.
Prix public : 22€.

COMMANDER

Emma Dusong est une artiste qui travaille avec sa propre voix. Elle a choisi de créer une œuvre avec ce médium qu’elle considère comme « l’un des plus vivants et des plus vibratoires ». Elle est aussi très impliquée dans l’exposition de son œuvre vocale, c’est à dire sa mise en espace pour engager ce dialogue essentiel avec un lieu, une architecture environnante.
Dans la maison créée par Antti Lovag, les sens sont mis en éveil permanent. Il y a la vue où, passé l’étonnement de la découverte, l’absence d’angle droit crée une continuité et une fluidité visuelles qui suscitent une sensation très forte de liberté, un sentiment d’harmonie, une échappée sur l’imaginaire. Curieusement, l’ouïe est peu sollicitée. Il y a bien sûr les bruits de la nature, le vent, la pluie, le ressac ; les bruits étouffés du monde alentour et aussi, parfois, ceux de la maison, des craquements nocturnes provoqués par des phénomènes de dilatation due à la chaleur. Mais jusqu’alors, la maison restait discrète, voire muette.
Emma Dusong s’est lancé un véritable défi : faire chanter la maison. Son projet s’est élaboré dans une dynamique d’incarnation et de simplification. Elle a d’abord dû apprivoiser la maison, la vivre et la ressentir jusqu’à l’inscrire dans sa propre corporalité. Elle s’est aussi mise à son écoute, a testé son acoustique, ses résonances. Pour composer une mélodie et écrire des paroles, encore lui fallait-il capter sa personnalité, se rendre disponible pour percevoir ce que la maison pouvait lui dire pour trouver sa voix et son chant les plus justes. Isabelle Bernard

Déjà paru dans la même collection :
Paul Armand Gette [collection Maison Bernard, Fonds de dotation. N01]

Analogues-Vasseux-2018-couv

Arnaud Vasseux, Pièces non balayées

Auteurs : Philippe Cyroulnik, Olivier Kaeppelin, Fabien Faure, Arnaud Vasseux, Sally Bonn, Emmanuel Latreille, François Durif.
Descriptif 

: 22 x 30 cm, 160 pages, broché.
Langues : français, anglais.
Parution décembre 2018.
Isbn : 978-2-35864-110-4.
Prix public : 32€.

commander

La succession des Cassables, sculptures éphémères réalisées par Arnaud Vasseux, contribue à dégager une position autant par rapport au champ élargi de la sculpture que par rapport au médium exposition. Cette monographie formule précisément l’évidence d’une relation singulière d’Arnaud Vasseux à l’exposition : chacune d’elle, abordée ici comme une étape, se caractérise par la présentation de ces Cassables construits à même le lieu. Au terme de l’exposition, ces sculptures doivent être détruites. Il en demeure sinon le souvenir, un ensemble de photographies, et parfois de textes qui constituent les archives de la pratique d’Arnaud Vasseux.
Les auteurs sollicités ont chacun choisi une ou deux œuvres observées et expérimentées à l’occasion d’une de ses étapes. Ils construisent une communauté de regards individualisés au contact de situations différentes, ce qui, parfois, n’exclue pas l’attention aux mêmes objets. Si les choses se construisent dans une relation au lieu et au contexte d’accueil,
c’est que l’atelier n’est plus seulement à entendre comme un lieu fixe ni comme le lieu privilégié où se réalisent les choses. L’atelier, dès lors, est à comprendre comme un lieu mobile, un lieu en déplacement, un lieu ouvert à d’autres lieux, à d’autres situations et à d’autres rencontres. Qu’en reste t-il une fois l’exposition achevée et comment ce qui reste est mis en partage ? Quels points de vue peuvent rendre compte d’une relation vécue et réflexive à l’expérience proposée par cette confrontation entre ce qui existe et ce qui est construit et ajouté ?
Photographies, documents, textes, notices et légendes se sont accumulés au fil d’une quinzaine d’étapes depuis 2011 (la précédente monographie est parue début 2011). Ces traces et prolongements des expositions, pour la majorité inédits, témoignent de ce qui a eu lieu. Leur articulation dégage ce qui est redéfini des enjeux du travail d’une étape à l’autre.

Publié avec le soutien Publié avec le soutien de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Département des Bouches-du-Rhône, la Ville de Marseille, l’association Voyons Voir.

AN-tombeau-CLeveque-couv-sim

TOMBEAU, VARIATIONS AUTOUR DES ŒUVRES DE CLAUDE LÉVÊQUE

Auteur : Benoît Viguier et collectif.
Descriptif 

: 16 x 21 cm, 144 pages, broché.
Langues : français, anglais.
Parution juillet 2018.
Isbn : 978-2-35864-111-1.
Prix public : 17€.

commander

Ce deuxième tome de la collection Tombeau s’attache à faire dialoguer l’œuvre de Claude Lévêque avec des écrivains emblématiques de notre modernité (Charles Baudelaire, Arthur Rimbaud, Jean Giono, Marcel Proust, Paul Valéry…), des auteurs contemporains (Don de Lillo, Pierre Michon, Giorgio Agamben, Gilles Deleuze…) et des classiques (Shakespeare, Dante, Aristote, …). avec des écrivains emblématiques de notre modernité (Charles Baudelaire, Arthur Rimbaud, Jean Giono, Marcel Proust, Paul Valéry…), des auteurs contemporains (Don de Lillo, Pierre Michon, Giorgio Agamben, Gilles Deleuze…) et des classiques (Shakespeare, Dante, Aristote…). L’essentiel de l’œuvre de Claude Lévêque consiste en installations qui articulent objets, sons et lumières et s’emparent puissamment des lieux et des spectateurs.

Déjà paru dans la même collection :
Autour des œuvres de Céleste Boursier-Mougenot

La collection Tombeau bénéficie du soutien de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur.

FDDupuy-1962-low

Françoise et Dominique Dupuy : rencontre-signature à la librairie Actes Sud Arles vendredi 8 décembre

Librairie Actes Sud Arles : vendredi 8 décembre
18h, rencontre avec Françoise et Dominique Dupuy, et N+N Corsino
19h, signature d’Album par Françoise et Dominique Dupuy

Les danseurs Françoise et Dominique sont des figures de la danse moderne et contemporaine en France. Leur présence en Provence s’est traduite en particulier par la création du Festival des Baux 1962 à 1969, par la direction artistique de Dominique Dupuy pour la danse au Festival de danse d’Arles de 1987 à 1989 puis par l’animation du Mas de la danse à Fontvieille. Ils travaillent aujourd’hui à un projet d’ouverture d’une Maison du danseur avec les Baux de Provence.

Françoise et Dominique Dupuy présenteront le livre intitulé Album paru chez Analogues, maison d’édition pour l’art contemporain, à l’initiative de N+N Corsino.  Les traces par l’image de ces deux acteurs importants de la danse sont composées en un mouvement de portraits, de répétitions, de spectacles et de moments de réflexion.

Analogues-Bordarier-cover

Stéphane Bordarier, 65 tableaux

Descriptif 

: 16,5 x 22 cm, 128 pages, relié.
Auteurs : entretien et conversation entre Stéphane Bordarier et Erik Verhagen.
Parution en novembre 2017.
Isbn : 978-2-35864-109-8.
Prix public : 26€.

COMMANDER

Le temps du travail pictural est fait du déroulement de l’action de peindre et de la réflexion qui l’accompagne et la suit. Je me laisse volontiers —et même je recherche cela— emporter par le mouvement d’une « suite » de peintures : c’est seulement ainsi que quelque chose d’inattendu, de non pensé, peut advenir et permettre d’avancer. Il s’agit d’en arriver au moment où on ne sait même plus que l’on est en train de faire un tableau, que l’acte se détache et, dans sa relative autonomie, laisse passer. Air connu, dont il faut se méfier de l’aspect transcendant. Bien sûr, ce non pensé doit être, ensuite, pensé ! Il affronte alors l’époque, l’histoire de la peinture et la philosophie, les productions d’autres artistes. Plus la confrontation est sévère et plus la position que je viens d’élaborer dans les tableaux peut être perçue pour ce qu’elle est. Ce qui est certainement plus intéressant encore, c’est que c’est dans l’acte même de peindre-en-dehors-du-tableau que se situe, de manière totalement inconsciente une partie de cette réflexion, et certainement la plus pointue, celle qui remet le plus de choses en question. Stéphane Bordarier, extrait de l’entretien avec Erik Verhagen

Mise en page 1

Album, Françoise et Dominique Dupuy

Descriptif 

: 20 x 26 cm, 192 pages, broché.
Auteurs : N+N Corsino, Eugenia Casini Ropa.
Parution en octobre 2017.
Isbn : 978-2-35864-102-9.
Prix public : 28€.

COMMANDER

Quatrième de couverture :
Même en images, on est loin d’un récit de vie.
Des dates, oui, mais en ordre dispersé.
Un parcours, oui, mais en éclats, l’étincelle des œuvres provoquant l’entrechoc des ans.
Dislocation, qui crée le lieu d’émergence d’une sorte de danse des images. Rien d’autre que ceux qui dansent, et leur profond silence, pris sur le vif, comme en flagrant délit ou à l’arrêt, comme pris en considération.
Les mots, sans venir sus aux images, viennent après, en sus ; ils n’expliquent rien, font une sorte de constat, n’ayant peut-être rien à imposer, et c’est bien ainsi.
Images et mots qui semblent tout simplement dire :
« vous dansiez, j’en suis fort aise, eh bien, dansons maintenant. »
Françoise et Dominique Dupuy

La danse de Françoise et Dominique Dupuy incarne « l’humaine présence au monde » (Françoise Dupuy). Cet Album est construit sur la recherche d’une telle quintessence au monde de ce couple de danseurs dont le travail traverse un demi-siècle depuis les années 1950. L’ouvrage partage une écriture de la danse par l’image photographique. N+N Corsino, concepteurs de l’ouvrage, retiennent avec minutie certains portraits en action de Françoise et Dominique Dupuy, certains moments volés de répétition ou de pause. Françoise et Dominique Dupuy sont tous deux danseurs, chorégraphes et pédagogues. Pionniers et témoins de la naissance de la danse moderne en France dans les années 1950 et les décennies suivantes, ils ont signé, chacun ou ensemble, en tout une cinquantaine de ballets.

 

An-PAGette-MaisonBernard-cov

Paul Armand Gette [collection Maison Bernard, Fonds de dotation. N01]

Descriptif 

: 15 x 21 cm, 92 pages, broché.
Auteurs : Lydie Rekow-Fond, entretien de Paul Armand Gette par Isabelle Bernard.
Parution en septembre 2017.
Isbn : 978-2-35864-103-6.
Prix public : 22€.

COMMANDER

«Il fallait bien en arriver là !». En écrivant ces quelques mots, Paul Armand Gette résume bien son aventure avec la Maison Bernard, aventure qui mûrit depuis de nombreuses années. En 1990, il inaugure la galerie Pierre Bernard à Nice avec une exposition dont il «rêvait depuis longtemps» puis vient visiter la maison construite par Antti Lovag à Théoule-sur-Mer. Les années passent, Pierre Bernard et Antti Lovag disparaissent, la maison passe aux mains de la génération suivante et se transforme avec, entre autres, la création d’une résidence d’artiste.
Le choix de Paul Armand Gette comme premier artiste pour intervenir dans la maison s‘inscrit dans une continuité, une façon de poursuivre avec l’esprit du lieu. Les trois hommes ont en commun le goût de la liberté, cette certitude que tout est possible qui les incite à s’affranchir des normes et à transgresser les préjugés pour explorer des territoires nouveaux, qu’il s’agisse du comment habiter un espace domestique ? et du que regardons-nous ? De plus Antti Lovag et Paul Armand Gette, qui aiment flirter avec la provocation, revendiquent le bricolage comme méthode pour jouer à leur façon avec l’architecture et l’art, qui leur permet « mine de rien », avec une forme de détachement où se conjuguent discrétion et légèreté, de créer une oeuvre. L’un et l’autre encore combattent les hiérarchies arbitraires. Isabelle Bernard

Dans la même collection :
Emma Dusong [collection Maison Bernard, Fonds de dotation. N02]

19095317_1420042494751308_8263767418041755509_o

Brigitte Bauer : lancement-signature de Haus Hof Land, mercredi 5 juillet, Analogues, Arles

Rendez-vous avec Brigitte Bauer
chez Analogues, 67 rue du Quatre-Septembre, Arles,
à 12h mercredi 5 juillet,
pour la sortie de son livre Haus Hof Land : http://www.analogues.fr/?p=11474
Contact : contact@analogues.fr / 06 14 56 72 40.

_MG_5093 pt

Brigitte Bauer, Haus Hof Land

Descriptif 

: 21 x 21 cm, 72 pages, relié.
Parution en juillet 2017.
Isbn : 978-2-35864-107-4.
Prix public : 25€.

COMMANDER

Les images de Brigitte Bauer n’ont d’autre artifice que l’intention. Et un cadre dont elle a seule le secret. Il semble constamment s’en échapper des émotions, des histoires, des non-dits, des révélations et parfois l’aspiration vers un ailleurs indéfini. Après le livre D’Allemagne publié en 2003, ce nouvel ensemble de photographies inédites est proposé sous le titre de Haus Hof Land (Maison Ferme Pays). Cela pourrait sembler plus intime et plus personnel. Il n’en est rien. Au contraire. La distance croît. La pudeur se développe. Et le détachement laisse toute la place au spectateur qui peut y lire, voir découvrir, son propre parcours. Le regard tient lieu de révélation. Des images suspendues sans être immobiles, pleines de souffle et de respirations, émergent ces émotions étranges et parfois âpres que ressentent les déracinés. L’amour et l’inquiétude, le détachement et l’attachement, le regard critique et la tendresse inconditionnelle, le lien avec l’enfance qui se fait différemment, indissociable d’un lieu, d’odeurs, de saveurs, de couleurs que nous avons quittées, qui ne nous appartiennent plus mais qui ont fait ce que nous sommes. Impossible de ne pas constamment se sentir sur un fil, tiraillés entre ce qui est du passé et les choix d’avenir qui nous ont mené ailleurs, entre souvenirs impalpables mais omniprésents, lointains et proches.. Annakarin Quinto

_MG_5081 pt _MG_5082 pt _MG_5083 pt _MG_5088 pt

gaefgen couv

WOLFGANG GÄFGEN ZEICHNUNGEN, DESSINS

Auteurs :  Nils Büttner, Olivier Kaeppelin, Clemens Ottnad.
Descriptif 

: 25,5 x 28 cm, 248 pages, relié.
Langues : français – allemand.
Parution en mai 2017.
Isbn : 978-2-35864-104-3.
Prix public : 44€.

Coédition Arnoldsche Art publishers
Olgastraße 137, D – 70180 Stuttgart.
www.arnoldsche.com

COMMANDER

L’œuvre graphique de Wolfgang Gäfgen (né en 1936 à Hambourg) traverse plus de cinquante années de travail. Dès ses débuts, Wolfgang Gäfgen réunit des capacités d’observation très précises et une virtuosité du dessin exemplaire. Son sens de la surface transforme les objets quotidiens en sujets incroyablement précieux. Détachés de leur fonction originelle, ces objets développent leur propre vie sur un mode ironique et insensé. Cet ouvrage reproduit une somme de dessins qui constituent, avec l’œuvre graphique et les photographies de Gäfgen, une part fondamentale de son œuvre. Wolfgang Gäfgen s’installe à Paris en 1961 après des études à Hambourg et à Stuttgart. En 1977 il participe à la documenta 6 avec un ensemble de dessins. De 1983 à 2002, il enseigne à l’académie d’art et de design de Stuttgart.

An-WGafgen-2

An-WGafgen-4

An-WGafgen-8