Semaine 20.05

Alibi : anonyme
Paul Pouvreau
École supérieure des beaux-arts,
Marseille

Le décalage est paradoxalement un facteur de compréhension, l’imprévu également.
Ils forcent l’attention sur le monde, les choses, les gens et sur les relations qu’ils entretiennent.
Souvent dérisoires et ténues, les histoires sans paroles de Paul Pouvreau revisitent codes et habitudes pour en faire des curiosités subtiles, drôles, graves, absurdes et parfois tragiques. Ses photographies et ses installations sont résolument critiques. En situation critique, tendue, à activer.

n°50, revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Auteur : Antonia Birnbaum
Parution mai 2005

Édition papier, 16 pages COMMANDER
Disponible également dans le troisième coffret Semaine, revue hebdomadaire pour l’art contemporain,
regroupant les numéros 49 à 72 de Semaine, 56€.

 

Catégorie: Semaine hebdomadaire papier

Tags: