Semaine 35.13

Katinka Lampe, Wannabe
Galerie Les filles du calvaire, Paris

Plus que des portraits, Katinka Lampe peint des visages, ceux d’enfants ou d’adolescents : des visages sans histoire qui sont des êtres de peinture surgissant de grands fonds colorés. De trois quarts, de face, en buste, le regard droit ou dissimulé derrière la chevelure, les visages intriguent et veulent entrer en dialogue avec le spectateur. Ils expriment tous à leur manière le même souhait avec une certaine fébrilité : ils veulent devenir autres. En anglais, on emploie le terme wannabe (l’argot pour want to be) : quand le « vouloir être » devient plus fort que n’importe quel état, comme une quête désespérée, dirigée vers un inatteignable. lb

Semaine n°342, revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Auteur : Léa Bismuth
Parution vendredi 30.08.2013

Édition papier, 17 x 24 cm, 16 pages, ISSN 1766-6465, 4€ commander
Édition numérique, fichier Calaméo, 16 pages, 1€ commander
Disponible également dans Semaine volume XII, septembre 2013, 18€

 

Catégorie: Semaine hebdomadaire papier

Tags: