Semaine 25.13

Le Mastoc, un bâtiment décoiffé et son champ des 100 rochers
Guy-André Lagesse, Nicolas Barthélémy, Jérôme Rigaut,
Groupe artistique Les Pas Perdus,
Griffeuille, Arles

Le MasToc, un bâtiment décoiffé est à la fois une installation du groupe artistique Les Pas Perdus – Jérôme Rigaut, Nicolas Barthélemy, Guy-André Lagesse –, et une oeuvre
en création partagée avec des habitants d’Arles et du quartier Griffeuille/Mouleyrès. Par une puissante action météorologique, sismique ou poétique, ce bâtimentsculpture
retourné comme un gant a réparti tout autour de lui les roches qui constituaient ses murs et ses parois. En fonction des histoires, des anecdotes, des sensations, des attitudes et des matériaux de la vie de tous les jours, le Champ des 100 rochers a pris forme. Le bâtimentsculpture est une vision poétique des barres d’immeubles voisins : un bouleversement d’immeubles où le trop-plein d’énergies et les imaginaires, les souvenirs, les fantaisies contenus dans les appartements sortent par les fenêtres, par les portes et du toit décoiffé par le mistral.

Semaine n°334, revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Auteur : Frédéric Valabrègue
Parution vendredi 21.06.2013

Édition papier, 17 x 24 cm, 16 pages, ISSN 1766-6465, 4€ commander
Édition numérique, fichier Calaméo, 16 pages, 1€ commander
Disponible également dans Semaine volume XII, septembre 2013, 18€

Catégorie: Semaine hebdomadaire papier

Tags: