Semaine 46.12

Moussa Sarr
La raison du plus fort
Galerie Martine et Thibault de la Châtre,
Paris

Moussa Sarr est pour le moins laconique quand il s’exprime sur son travail : « Très souvent, je joue avec ma propre image ; il s’agit de devenir un cliché pour tordre le cou aux clichés. » Il a finalement raison, ses images sont explicites, elles résistent d’ailleurs au bavardage. S’il est effectivement le sujet de ses photographies et de ses vidéos, l’artiste dépasse largement les problématiques généralement associées à la pratique de l’autoportrait pour aborder un questionnement sur les stéréotypes et les préjugés raciaux, sociaux ou sexuels, l’exercice du pouvoir et les discriminations qu’ils supposent, un questionnement sur la morale et son principe simpliste de hiérarchie, un questionnement sur l’altérité qui le pousse à revêtir l’habit de celui dont il diffère, éventuellement de l’ennemi juré. (…) Extrait du texte d’Édouard Monnet et Ian Simms

Semaine n°318
Revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Auteurs : Leïla Quillacq
Parution vendredi 16.11.2012

Édition papier
17 x 24 cm, 16 pages
ISSN 1766-6465
4€ commander

Édition numérique
Fichier Calaméo, 16 pages
1€ commander

Disponible également dans Semaine volume X, janvier 2013, 18€

Catégorie: Semaine hebdomadaire papier

Tags: