Semaine 39.09

Dominique de Beir
Le noir est-il un chiffre ?
Musée Géo-Charles

Il y a ce mot d’Henri Michaux dans Ecuador « je suis né troué » je ne pense pas qu’il aurait fait le titre de l’exposition de Dominique De Beir au musée Géo-Charles. Mais cette réflexion sur le vide, l’ouvert se conjugue de façon singulière avec l’activité perforatrice de l’artiste invitée au musée à éprouver le visiteur, à mettre en doute sa perception, provoquant sa présence et sa déambulation. Un acte artistique présenté comme un parcours du «voyant» où se crée une intimité nouvelle entre le visiteur et l’exposition. Le noir est-il un chiffre ? Une drôle de formule alchimique ou mathématique qui révèle une posture dont la réponse se trouve mystérieusement dans le parcours de cette exposition, exprimant parfois l’appartenance au domaine céleste comme Boîte de nuit. Une proposition qui n’a rien de l’emphase, du spectaculaire, plus une simplicité qui rassemble les principaux axes de son travail, de son geste, de la performance physique d’installation qui peut prendre aussi celle d’un peintre face à des préoccupations plastiques. Dominique De Beir aime pleinement maîtriser l’élaboration, attachée à son activité incessante à questionner le matériau plus spécialement le carton, la cagette et l’outil ; au centre de sa démarche artistique, dans leur économie, leur charge poétique, leur conférant un nouvel usage. Percer des trous non pas dans le but d’une détérioration, elle rejette toute théâtralité tel un entrepreneur qui constituerait son stock avant un chantier imaginaire. Des orifices qui nous contraignent à réfléchir sur ce geste irréversible, répété pour aller au delà de la surface plate et du plan. Des lacérations, des perforations frontales, des stries et griffures donnant aux oeuvres une étonnante profondeur, affirmant clairement cette sensation d’espace. De là naissent de véritables structures architecturales, lieux de rencontre et de ralliement qui explorent les possibilités à percevoir dans le noir, l’obscurité. Élizabeth Chambon, conservateur du musée Géo-Charles

Semaine n°212
Revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Auteur : Lucile Encrevé
Parution vendredi 25.09.2009

Édition papier
17 x 24 cm, 16 pages
ISSN 1766-6465
4€ COMMANDER

Édition numérique
Fichier Calaméo, 16 pages
1€ commander

Disponible également dans Semaine volume I, janvier 2010, 18€

Catégorie: Semaine hebdomadaire papier

Tags: