Semaine 23.10

Knud Viktor
Musée Gassendi, Digne-les-Bains

«I associate colors with sounds, visualizing the color purple as jealousy or anger, the color green as envy, and the full spectrum of a rainbow as a special girl in my life. The musical colors paint a 3-D effect of emotions that I want to portray throughout my music». Jimi Hendrix, 1969

Dans les gorges du Régalon, fente calcaire qui entaille perpendiculairement le versant sud du Luberon, Knud Viktor, depuis les années 1960, vit « de jour comme de nuit à l’extérieur ». Dès 1961, il s’est défini comme « peintre sonore » ; il n’a d’autre point de vue que les sons qui l’entourent, d’autre atelier que ce monde qu’il capte et nous transmet. Même dans La Chambre d’images, silencieuse, que montre le musée Gassendi, « c’est la vue qui fait le son2 ». Collecter des sons naturels implique de vivre avec eux, se fondre dans leur espace pour en comprendre l’organisation. Knud Viktor se déplace à pied, silencieusement et lentement, à l’écoute de ces sons qu’il utilise comme des couleurs. « Je suis peintre, je me considère comme peintre mais je ne fais plus des peintures de tableaux. Je peins avec les sons. Je fais une espèce de collage… j’ai une armoire pleine de sons que j’ai cueillis… »

Semaine n°240
Revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Auteur : Jacques Leenhardt, Nadine Gomez-Passamar
Parution vendredi 11.06.2010

Édition papier
17 x 24 cm, 16 pages
ISSN 1766-6465
4€ COMMANDER

Édition numérique
Fichier Calaméo, 16 pages
1€ commander

Disponible également dans Semaine volume III, septembre 2010, 18€

Catégorie: Semaine hebdomadaire papier

Tags: