Semaine 18.12

Ismaïl Bahri
Précipités
Galerie Les filles du calvaire, Paris

Polymorphe, son art passe par la photographie, la vidéo, le dessin ou l’installation comme autant de moyens de rejouer l’acte du « retrait », de faire naître sinon un événement, du moins une posture face à lui. Et si elle paraît insaisissable, se défiant des codes et de la représentation, la démarche de l’artiste n’a rien d’une dérobade. Car le retrait dépose une trace ou, comme il l’évoque lui-même, « attire l’attention par son désistement même ». C’est précisément cette pudeur à l’œuvre qui fait de son travail un générateur de possibilités de sens.

Semaine n°300
Revue hebdomadaire pour l’art contemporain
Auteur : Guillaume Benoit
Parution vendredi 27.04.2012

Édition papier
17 x 24 cm, 16 pages
ISSN 1766-6465
4€ COMMANDER

Édition numérique
Fichier Calaméo, 16 pages
1€ commander

Disponible également dans Semaine volume IX, septembre 2012, 18€

 

Catégorie: Semaine hebdomadaire papier

Tags: