RELEVÉS II (FAVORINOS D’ARLES), AURÉLIE PÉTREL GALERIE QUATRE

Exposition du 17 au 29 mai 2019.
Conçue et réalisée par Fabien Vallos & Lætitia Talbot

galerie quatre, (vitrine côté rue Boussicaut) : Aurélie Pétrel, Unité, temps/donnée
Cette proposition est une schématisation d’un sablier situé dans l’espace qui l’accueille. Elle fait écho au travail d’Aurélie Pétrel, Vue – Donnée, dans lequel il s’agit d’observer les permutations comme de mesurer les écarts entre prise de vue et prise de donnée.

Programmation détaillé : http://devenir-dimanche.org/favorinos/

Relevés II (Favorinos d’Arles) est un projet d’exposition qui réunit une quarantaine d’artistes, chercheurs et commissaires autour de la figure du philosophe Favorinos, né à Arles au premier siècle. L’exposition aura lieu dans différents espaces (musées, galeries, espaces, boutiques, restaurants, etc.) sur différents supports (œuvres, performances, énoncés, textes, conférences, etc.) du 17 au 29 mai 2019

Chacun sait que la ville d’Arles a un passé grec, puis romain à partir du deuxième siècle avant l’ère commune et nous voyons tous les jours des traces, des restes et de fortes constructions datant de l’antiquité. Les plus visibles sont l’amphithéâtre, le théâtre antique, les thermes de Constantin, les cryptoportiques, la nécropole des Alyscamps, les remparts ; d’autres moins ou pas visibles tels le cirque grâce à un tracé près du Musée de l’Arles Antique et l’obélisque située sur la spina centrale, visible aujourd’hui sur la Place de la République, mais aussi la voie Aurélienne, l’aqueduc, etc.

Le monde romain est présent partout dans la ville mais, bien que cette dernière ait accueilli dans ses murs les noms d’autres philosophes plus proches de nous – Voltaire, Condorcet, Diderot, Rousseau, d’Alembert, Pascal, etc.,  Favorinos, le seul de son époque doit sans doute son inscription publique à Honoré Nicolas, maire d’Arles au début du vingtième siècle, qui dans un contexte tendu entre catholiques et libres penseurs, rebaptise la plupart des rues d’Arles pour afficher les noms de héros laïcs.

Favorinos est né Celte et intersexe vers 80, dans l’empire romain, et mort vers 150. Il est exilé vers 130 par l’empereur Hadrien sur l’île de Chios. Nous proposons pour cette exposition la traduction inédite de son discours intitulé en grec Peri phugès (Sur l’exil). L’ensemble du projet est une série d’œuvres et de commentaires divers autour de concepts devéloppés par Favorinos : le cosmopolitisme, l’exil, l’impérialisme, la mythologie, les conditions de la vivabilité.

Catégorie: Galerie quatre

Tags: